Vie pratique

5 choses que j’aurais aimé savoir avant de devenir végane

Le véganisme peut sembler très complexe et difficile à adopter. Mais croyez-moi, c’est tout le contraire. Pour ma part, devenir végane est la meilleure décision que j’ai prise ces dernières années et je n’ai jamais douté de mon choix depuis. C’est donc avec un petit recul que je partage avec vous cinq réflexions, lesquelles m’auraient été bien utiles au début de ma transition!

1. Il y a plusieurs façons d’être végane

C’est grâce aux rencontres que j’ai pu faire dans le milieu végé et végane, ces dernières années, que je constate qu’il y a plusieurs façons d’être végane. Chaque personne a son parcours et sa façon de vivre le véganisme au quotidien…et c’est très bien comme ça! Certaines personnes sont très impliquées, participent à toutes manifestations contre l’exploitation des animaux et sont de tous les événements véganes en ville; d’autres partagent des recettes végétaliennes sur leurs réseaux sociaux; alors que certains véganes, plus discrets, ne parlent qu’à leurs proches de leur choix.  Il n’y a pas qu’une seule et bonne façon de vivre le véganisme. Chaque personne fait une différence, à sa manière!

2. On survit au fromage!

Plus jeune, je n’aurais jamais imaginé me passer de fromage, j’adorais ça! Mais voilà, en découvrant tout ce qu’implique la production laitière en terme de souffrance animale, pollution et gaspillage d’eau, l’envie d’en consommer était soudainement moins forte. Cinq ans plus tard, non seulement je n’ai plus de craving mais je réalise que le fromage, c’est essentiellement du gras et du sel et ça, ce n’est pas du tout nécessaire dans notre alimentation! Et le plaisir? Pour retrouver le plaisir de manger du fromage, il existe de délicieux fromages végétaux qui sont sans cruauté animale et qui sont parfaits pour se gâter. À découvrir : VegNature, Fauxmagerie Zengarry et Nuts for Cheese.

3. Être végane, ce n’est pas toujours rose

Bien que le véganisme offre de nombreux bienfaits, il ne faut pas oublier que les véganes sont souvent confrontés à des réflexions difficiles par rapport au sort des animaux, par exemple, et qu’ils sont sujets à la fatigue de compassion. En effet, en s’intéressant au véganisme, on devient témoin de toute la violence infligée aux animaux, et cela peut être très déprimant et choquant. Que nous soyons au début de notre transition ou végane depuis plusieurs années, il est important de prendre soin de nous et de trouver un équilibre dans notre vie, avec d’autres activités ou passions par exemple, pour ne pas prendre tout le poids de la souffrance animale sur nos épaules.

4. La maudite police végane va toujours nous freiner

La police végane est un groupe de personnes qui, majoritairement sur les réseaux sociaux, se donne comme défi de critiquer nos choix et nos habitudes de vie. Peut-importe ce que l’on fait, mange ou achète, ce n’est jamais assez bien ou assez végane. Et si nous avons le malheur de partager, sur Instagram,  la photo d’un produit végane qui n’est pas bio et qui est fabriqué par une compagnie qui est détenue par une multinationale – Attention! Plus sérieusement, la police végane est, selon moi, un élément néfaste du mouvement qui sert à décourager plutôt qu’à éduquer. Le mieux que nous puissions faire, c’est de la laisser se fatiguer toute seule.

5. L’esprit de communauté, c’est fort!

Le véganisme gagne en popularité depuis les dernières années, et j’ose croire que c’est en partie grâce à l’esprit de communauté et à la compassion qui réside au cœur du mouvement. Faites-vous des amis.es végé et véganes, en visitant les commerces et restaurants véganes locaux, en assistant à des conférences et festivals, ou en échangeant sur des groupes Facebook. On n’est pas seuls dans cette démarche!

Image de couverture : We Animals

3 réflexions au sujet de “5 choses que j’aurais aimé savoir avant de devenir végane”

  1. Je suis si heureuse de ne plus consommer de produits laitiers! Avec les fromages végétaux, c’est si facile!

    J'aime

  2. Merci bcp pr votre blog
    Merci de partager avec ns et nous en apprendre plus sur le sujet je ne nai pas pris le virage vegan a 100% encore mais apres avoir lue ce texte cela mincite a le faire sans plus tarder ! Je prône le bien etre animal et leur droit depuis toujours et je me rend compte que la seul facons de me sentir bien avec ce qui se passe ds lindustrie alimentaire commence par ne plus consomer leur produit

    J'aime

  3. Ping: Random |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s