En tant que véganes, comment nourrir nos compagnons félins et canins?

L’alimentation des animaux de compagnie est un sujet un peu tabou dans la communauté végé. Certaines personnes sont d’avis que nous devrions nourrir nos compagnons félins et canins avec une alimentation entièrement végétale, alors que d’autres croient qu’il vaut mieux continuer de les nourrir avec de la viande, pour s’assurer de ne pas négliger leur santé.

Pourquoi ce sujet divise-t-il autant? Rappelons-nous que la nourriture pour les chiens et les chats est préparée avec de viande provenant d’animaux d’élevages (viande crue ou transformée, vendue spécifiquement pour l’alimentation des animaux) ou de résidus de l’industrie de la viande destinée à la consommation humaine. Lorsque nous adoptons un mode de vie sans cruauté et végane, on cherche à éviter de participer à l’exploitation animale et à cette demande pour la viande. Ainsi, nourrir nos compagnons félins et canins avec de la viande nous met en contradiction avec nos propres principes. Que faire?

D’abord, il faut savoir que si des chiens peuvent très bien vivre avec une alimentation végé équilibrée – plusieurs études le démontrent, ce n’est pas le cas pour les chats qui sont carnivores.

Si on décide de nourrir notre chat avec une alimentation végé, on prend certains risques. L’alimentation des chats  doit absolument contenir de la taurine, de l’acide arachidonique ainsi que de la vitamine A et B12, qui sont indispensables à leur santé. Des carences de ces nutriments peuvent mener à de graves problèmes de santé : dégradation de la vue, cardiomyopathie dilatée, problèmes de peau, troubles respiratoires, etc. Aussi, il faut faire des suivis serrés chez le vétérinaire pour s’assurer que le cœur et le système urinaire fonctionnent bien. En bref, il n’est pas impossible pour un chat de bien vivre en mangeant végé, mais cela est peu recommandé étant donné les risques de carences élevés qui y sont associés.

poupous

Personnellement, j’ai décidé de continuer à nourrir mes chats avec des formules à base de protéines animales, même si cela ne me réjouit pas. Peut-être que certaines personnes ne seront pas du même avis que moi, mais voici la réflexion qui a mené à ce choix :

– Je ne suis pas vétérinaire, je manque d’informations et de ressources et surtout, je ne veux pas improviser quand il est question du bien-être de mes chats – déjà que deux ont des problèmes de santé : Gordon a fait de nombreux blocages urinaires et a dû subir une urétrostomie périnéale, et River, en plus d’être aveugle, a des problèmes de gencives.  En attendant que de nouvelles études démontrent les bienfaits d’une alimentation végé pour les chats sur le long terme, je préfère me fier aux avis vétérinaires actuels qui recommandent une alimentation avec des protéines animales.

C’est moi qui a fait le choix d’être végane, pas mes chats. Ma décision de mener un mode de vie sans cruauté et végane est motivée par des raisons éthiques. Mes chats ne réfléchissent pas à ces enjeux – les questions qu’ils se posent doivent plutôt ressembler à : sur quel sofa vais-je faire la sieste aujourd’hui et pourquoi est-ce que les oiseaux ne veulent pas être mes amis? Bon, je blague un peu. Mais en gros, je ne veux pas imposer mes principes à mes compagnons félins, si cela met à risque leur santé.

– Les ingrédients d’origine animale des formules pour animaux proviennent, dans la plupart des cas, des restes de l’industrie de la viande pour la consommation humaine. De ce point de vue, j’estime que ma participation à la demande pour la viande est plutôt petite, voire négligeable. Puisque nous vivons dans un monde qui n’est pas végane, je crois que pour aider les animaux, il faut surtout et avant tout encourager les gens à réduire leur consommation de viande!

– Contrairement à certaines personnes véganes qui refusent d’adopter des animaux carnivores, je suis heureuse d’avoir sauvé la vie de chats. Cela fait maintenant quatre ans que je suis bénévole à la SPCA de Montréal – en plus d’y avoir travaillé pendant deux ans, et je crois que nous avons une responsabilité envers les animaux abandonnés dans les refuges – qu’ils soient omnivores ou carnivores. En attendant que les refuges soient vides, je crois qu’il important d’encourager l’adoption de tous les animaux!

Encore une fois, il s’agit ici de mon opinion je ne suis pas « l’autorité végane ». Chaque personne est libre de se faire sa propre idée sur le sujet. Je crois par contre qu’il est important de ne pas faire passer ses propres intérêts avant le bien-être des compagnons canins ou félins qui sont sous notre responsabilité. Finalement, si vous souhaitez changer l’alimentation de votre animal de compagnie, parlez-en à votre vétérinaire avant de faire la transition. Vous serez alors en mesure de prendre la meilleure décision pour assurer une bonne santé à votre chien ou votre chat!