Réflexion

Comment le bénévolat a changé ma vie

Faire du bénévolat à chaque semaine a un impact très positif autant sur ma santé physique que ma santé mentale! Voici comment.

Voilà maintenant plus de cinq ans que le bénévolat fait partie de ma vie et j’avais envie de partager avec vous les bienfaits que cela m’a apporté. Donner aux autres a beaucoup enrichi ma vie et cela a un impact très positif autant sur ma santé physique que ma santé mentale! Voici comment.

  • Cela me donne confiance en moi

Confidence : je suis une grande anxieuse. Je vis avec l’anxiété depuis plusieurs années et il m’est souvent arrivé d’avoir des passes de grande déprime également. Mon bénévolat à la SPCA de Montréal, entre autres, m’a beaucoup aidé à cultiver ma confiance en moi et à me grounder. Disons que ramasser du caca de chien, ça te ramène à la réalité et aux choses les plus simples! Lorsque je marche avec les chiens, je suis dans le moment présent et je laisse mes pensées négatives et mes tracas de la journée derrière moi. De plus, cela me procure un sentiment d’accomplissement et de fierté. Je suis heureuse de pouvoir apporter du bonheur dans la vie de ces animaux et cela me fait réaliser quelques-unes de mes qualités : je suis une personne attentionnée, aimante et à l’écoute.

BénévolatMN2
Avec Peach et mon amie Julia, avec qui j’ai commencé à faire du bénévolat en 2013!
  • Cela me fait apprendre de nouvelles choses

J’ai tellement acquis de nouvelles connaissances ces dernières années grâce à mes différentes implications! Comme quoi on apprend à tous les jours et à tout âge! Par exemple, dans le cadre de mon implication pour le Festival végane de Montréal (2014 et 2015), pour lequel j’étais en charge des communications, j’ai pu développer mes aptitudes en tant que communicatrice et responsable des relations de presse. D’ailleurs, cette expérience m’aura grandement servie à décrocher, par la suite, plusieurs contrats en tant que responsable des relations de presse pour différents organismes et comme rédactrice pigiste. Aujourd’hui ces connaissances me servent toujours dans mon quotidien en tant que blogueuse et j’en suis très reconnaissante!

  • Cela me permet d’être mieux organisée

On a tendance à croire que pour faire du bénévolat, ça prend beaucoup de temps. Parfois, on imagine mal comment cela pourrait bien rentrer dans notre horaire! Pour ma part, c’est en faisant l’exercice de calculer le nombre de minutes (d’heures!) passées quotidiennement sur les réseaux sociaux, que j’ai réalisé à quel point j’avais beaucoup de temps et que je le perdais avec quelque chose qui ne m’apportait pas beaucoup de positif. Suite à ce constat, j’ai décidé d’inscrire des plages de bénévolat à mon horaire: entre trente minutes par jour jusqu’à quelques heures par semaine, selon mon agenda. Rapidement, j’ai développé des trucs qui m’ont permis d’avoir une saine gestion de mon temps et de mon énergie entre le travail, le blogue, le temps pour moi, celui avec ma famille, mes amis.es et puis le reste! Aujourd’hui, bien qu’il y ai des semaines plus chargées que d’autres, au travail par exemple, j’estime avoir trouvé une belle harmonie entre mes occupations. J’ai appris à prioriser certaines choses dans mon quotidien et j’ai surtout appris à mettre mes énergies au bon endroit!

positivevibes

  • Cela me fait rencontrer de nouvelles personnes inspirantes

Faire du bénévolat est une excellente façon de rencontrer des personnes passionnées qui ont les mêmes intérêts et valeurs que nous. On peut échanger avec elles sur nos bons coups et nos difficultés, par rapport au sujet que nous avons en commun ou d’autres. Cela crée un esprit de communauté très fort et c’est motivant!

Je suis d’avis que c’est grâce à plusieurs petites actions, créées par plusieurs personnes, qu’on rend le monde meilleur!


Saviez-vous que le bénévolat peut prendre plusieurs formes?
En voici quelques exemples :

  • Faire de la révision ou de la traduction de texte pour un organisme;
  • Gérer les réseaux sociaux d’un organisme;
  • Prendre des photos lors d’un événement pour un organisme;
  • Faire du transport d’animaux pour des refuges;
  • Faire les courses pour une personne à mobilité réduite ou une personne âgée;
  • Organiser et cuisiner des repas communautaires;
  • Faire des travaux manuels pour un organisme;
  • Visiter des personnes âgées qui sont seules;
  • Participer à des levées de fonds;
  • Organiser des journées de grand ménage pour un organisme ou un sanctuaire pour animaux;
  • Donner des ateliers ou des conférences gratuites;
  • Enseigner le français aux nouveaux arrivants;
  • Faire de la sensibilisation pour une cause autour de nous.

Et plus encore! 

À propos Marie-Noël

Blogueuse, amoureuse des animaux et adepte des produits à faire soi-même, Marie-Noël Gingras a collaboré à de nombreux projets servant au déploiement du véganisme au Québec, notamment en cofondant le blogue Vert et Fruité et par son bénévolat à la SPCA, où elle a été au cœur des efforts juridiques pour renverser l’interdiction des pit-bulls à Montréal. Marie-Noël a également signé les recettes du Défi végane 21 jours, d’Élise Desaulniers, paru en 2016 chez Trécarré. Son livre La beauté sans cruauté – petit guide pratique est paru en mars 2018, également chez Trécarré.

0 comments on “Comment le bénévolat a changé ma vie

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment ce contenu :